ALEXANDRE DE BETAK

Message d'état

OK
PICTO_23

J’ai vu des choses extraordinaires et des projets très variés. Il y a énormément de travail sur le fond, sur la forme. Certains d’entre vous font plus de fond que de forme, d’autres plus de forme que de fond. C’est comme ça dans la vie d'ailleurs et c’est assez génial qu’il y ait autant de gens différents.

Je remercie Gilles de m’avoir invité à présider cette année les trois jurys de Penninghen et de m'avoir permis de réunir tous ces membres pour vous évaluer. J’ai eu la possibilité de voir tous les 126 projets. C’est beaucoup, mais c’est vraiment passionnant. Je le conseille !

Vos études ici vous ont aidé à avoir confiance en vous et c’est le plus important.

Je crois profondément que pour créer quoi que ce soit, et comme dans la vie d’ailleurs, il faut avant tout avoir confiance en soi. Il faut apprendre à prendre confiance en soi, il faut apprendre à prendre confiance en ses propres idées. Il faut garder un intérêt et une curiosité immense et très très large, tout le temps.

Et en même temps, parallèlement, apprendre à exercer sa créativité et ses idées. La chance et l’ambition que vous avez en ayant fait ces études, c’est de vous donner les moyens d’appliquer vos idées et votre propre point de vue sur votre créativité.

La seule chose que je préconise dans la création, c’est qu’il faut surtout ne laisser aucune règle venir obstruer vos propres idées.

Surtout, être conscient que la création n’est pas faite pour plaire à tout le monde, que tout le monde ne plaît pas à tout le monde, et que ça n’est pas grave.

 

"La variété des talents c’est de ça dont le monde a besoin et c’est de ça dont les gens comme moi aujourd’hui ont besoin"

 

Dans ce qui vous attend par la suite, il ne faut surtout pas céder à la tentation d’essayer d’être trop facilement convaincant ou trop facilement acceptable pour tout le monde. Au contraire, gardez ce que vous avez. Vous commencez à peine, gardez la spontanéité et surtout la confiance en vous que j’espère vous avez eu grâce à l’école en partie et que je crois avoir vu dans vos 126 propositions.

C’était assez extraordinaire, la variété est incroyable, la variété des sujets, la variété de l’application des sujets, la variété des talents et c’est de ça dont le monde a besoin et c’est de ça dont les gens comme moi aujourd’hui ont besoin qui avons des organisations et des boîtes dans différents domaines. Dans tous les domaines que vous touchez d’ailleurs. J’ai la chance et ça n’est pas un hasard j’imagine Gilles, de contribuer à plusieurs projets. Avec Bureau Betak on produit des événements, des défilés et des expériences depuis très longtemps; et puis Bureau Future qui produit du digital et de la communication et enfin une boîte en cours qui fait de l’architecture et du design. Donc ça touche à peu près tout le monde; ça veut dire que les 126 diplômés peuvent venir nous voir après ! D’ailleurs il y en a plusieurs de Penninghen qui sont chez nous en ce moment, on a des salariés de Penninghen, des stagiaires de Penninghen, on a des gens de Bureau Betak qui enseignent à Penninghen, d’autres qui ont été jurys, et j’espère qu’il y en aura encore pour toujours et beaucoup d’autres.

J’ai la conviction que c’est formidable de commencer comme vous le faites, et que ça sera formidable de continuer comme vous l’avez fait en gardant vos propres identités et tout ce que vous avez en vous qui fait que ce sera propice à de supers aventures.

Ce n’est que le début et je n’ai aucun doute que vous allez prendre tout le courage et les forces pour continuer et faire encore plus et encore mieux. Bravo à tous ! Merci mille fois !

 

Discours d’Alexandre de Betak, président du jury de diplômes 2022, Institut du Monde Arabe, Paris, mercredi 22 juin 2022.

Voir tous les témoignages