Historique

De l'Académie Julian à Penninghen, l'héritage et l'avant-garde

Historique de l'ESAG Penninghen

Penninghen est installée dans les locaux de la prestigieuse Académie Julian, fondée en 1867 par le peintre Rodolphe Julian. Pendant près d’un siècle, de nombreux artistes français et étrangers ont été formés par cet enseignement académique d’avant-garde.

Une académie unique, audacieuse au palmarès exceptionnel

A l’époque de sa création, par la volonté de son fondateur, l'Académie Julian est l’unique académie qui accèpte d'enseigner aux femmes et aux étrangers. Les étudiants y travaillent en atelier sous la direction d'enseignants, artistes à la virtuosité incomparable comme William Bouguereau. D'illustres élèves y ont appris leur art tels Alphonse Mucha, Félix Vallotton, Paul Sérusier, Pierre Bonnard, Maurice Denis, ou encore Edouard Vuillard du groupe des Nabis, né au sein des ateliers de l’actuelle Penninghen. Entre 1880 et 1936, vingt-six prix de Rome sont passés par l’Académie Julian. Fermée pendant les années de guerre, l'académie Julian a formé de nombreux artistes qui, en s'exilant aux états-unis ont exporté leurs savoir-faire et leur propre style, acquis et développé rue du Dragon, pour former notamment le grand mouvement de l'avant-garde américaine. Ainsi, d’Henri Matisse à Marcel Duchamp, de Fernand Léger à Robert Rauschenberg et Jean Dubuffet, de l’affichiste Cassandre à la designer Eileen Grey, autant d’illustres élèves inscrivent l’école depuis ses origines dans la création d’avant-garde. Les étudiants de Penninghen planchent à la suite d’illustres architectes tels Jacques Majorelle et Henri Van de Velde, des sculpteurs Jean Arp ou François-Xavier Lalanne. Le cinéaste Fritz Lang et le photographe Jacques-Henri Lartigue, comme bien d’autres immenses novateurs et grands créateurs ont été formés rue du Dragon.

 

 

Une école inscrite dans l'époque et en constante évolution

En 1959, l'Atelier Met de Penninghen et Jacques d'Andon, du nom de ses créateurs, s’installe dans les locaux de l’Académie Julian, inauguré sous l’égide du représentant du ministre de la culture André Malraux, Gaétan Picon. En 1968, l'Atelier Met de Penninghen  devient l’ESAG Penninghen, école supérieure d’art graphique. En 1972, la formation en architecture intérieure est ajoutée à la formation en arts graphiques. En 1988, Guillaume Met de Penninghen nomme Alain Roulot, ancien élève, à la direction de l’école. En 1990, l'ESAG Penninghen s’internationalise participant à la fondation de l'AIAS (l’Association internationale des arts indépendants et écoles de design), et rejoint en 1991 le réseau européen Erasmus puis le réseau Cumulus pour l’international. En 2015 l'école intègre le groupe d’enseignement supérieur Studialis, au sein de Galileo Global Education. En 2016, Alain Roulot nomme Gilles Poplin, ancien élève diplômé en 1995, à la direction de l'école. L'ESAG Penninghen devient Penninghen. 

Générations après générations, les étudiants de Penninghen bénéficient des enseignements de professionnels les plus qualifiés dans leurs domaines, aux profils les plus divers, aux personnalités les plus marquées, tous guidés par le plaisir du partage de la création et conscients de la responsabilité de la transmission. Les étudiants de penninghen suivent l’évolution de la société, influent sur le champ de la création, et certains s’inscrivent dans l’histoire de l’art. Ce qui prévaut à Penninghen depuis toujours est un enseignement fondé sur des pratiques et des connaissances en prise avec le réel. Penninghen développe ses enseignements dans une quête de modernité sans cesse renouvelée. 

Les ateliers de l'académie Julian
Ateliers de l'académie Julian
Historique Penninghen

Téléchargez notre documentation